Septième récit

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Korean Anal

Septième récitJe savais que j’allais finir tard ce soir-là. Ma femme était encore partie en déplacement à l’autre boutdu monde et personne pour garder les enfants. J’avais appelé la nounou habituelle, mais comme elleétait malade, m’avait dit qu’elle enverrait sa petite sœur Nora s’en occuper. J’avais flippé jusqu’à cequ’elle me dise que la sœur en question avait 21 ans et qu’elle faisait de l’animation depuis deux ansavec des maternelles. De toutes façons je n’avais pas le choix et j’ai promis à la nounou que jepayerai sa sœur double pour l’énorme service rendu.Il était 23h quand je suis enfin arrivé chez moi. Un accident sur la route m’avait retenu près d’uneheure et demie. J’étais épuisé et j’avais mal partout dans le dos à cause de la route. Je suis rentrésans faire de bruit pour ne pas réveiller les enfants. Dans le salon, personne. J’ai vu de la lumièreallumée dans ma chambre alors je suis monté silencieusement voir ce que se passait. Quelle ne futpas ma surprise quand en ouvrant la porte j’ai découvert la baby-sitter en train de se masturber avecun des godes de ma femme. J’étais partagé entre la laisser faire ou l’interrompre et regarder oupartir. Finalement le bruit de la porte l’a interrompue et elle s’est stupéfaite en me voyant. Je lui aidit que comme elle pouvait le constater j’étais bel et bien rentré et que je n’avais rien contre leplaisir solitaire, mais que là, avec les jouets de ma femme, c’était déplacé. Je lui dis que j’allaisredescendre, et que quand elle serait rhabillée, je la payerai pour qu’elle puisse rentrer.En redescendant, je me suis posé sur une chaise et j’ai allongé ma tête la table. Avec tout ce travail,j’étais épuisé et stressé. Quelques instants après, j’ai senti une main se poser sur mes cheveux puisdescendre le long de mon dos. Nora me demanda si tout allait bien, je lui répondis que je n’étais pasfâché contre elle, juste que la route avait été épuisante et que j’avais été très surpris de la trouverainsi.Elle se posa derrière moi et me massa les épaules endolories. Puis la nuque. Le contact de sesmains à cet endroit me lança un frisson de plaisir dans le dos. Déjà la vue de son corps qui se godaitpassionnément avec les jouets de ma femme m’avait mis le feu bostancı escort au sexe. Son contact était doux,apaisant et excitant. Elle passa ses mains sur mon torse et défit ma chemise doucement. Je sentais sapoitrine contre ma tête. C’était tellement agréable. Ses mains passèrent sur mon torse et mecaressèrent doucement les pectoraux, puis se promenèrent partout jusqu’à mon visage. Puis ellecommença un massage de mon cuir chevelu. Le paradis pour moi qui adore ça. Elle glissa vers mesoreilles et je lui dis que j’aimais bien ça, mais qu’il valait mieux qu’elle arrête, parce que c’était despoints extrêmement sensibles au toucher et qu’après j’allais être très excité. Elle continua sescaresses et me souffla à l’oreille que ça ne la dérangeait pas du tout, et que maintenant que je l’avaisinterrompue dans son plaisir, il allait falloir que je me fasse pardonner.Je me retournais en la dévisageant, Une jeune femme rousse, très jolie, des yeux bleu marine d’une profondeur infinie. De petites tâches de rousseurs parsemaient son visage. Je lui dis que j’étais flatté, mais qu’étant marié, ça me serait difficile, que je ne voulais pas tromper ma femme. Nora posa sa main entre mes cuisses et dit que mes mots n’étaient pas crédibles. En effet, ses caresses ainsi que ses mots enflammésm’avaient vraiment excité. Elle tenait mon sexe à travers mon pantalon et le caressait encore avec lapaume de sa main. La sensation à travers le jean était sublime. Nora me sourit, m’embrassadélicatement et me dit qu’elle s’occupait de me détendre et qu’il fallait que je me laisse faire. Sesdeux mains avaient déjà défait la ceinture de mon pantalon et avaient commencé leur exploration dema queue. Elle fit descendre ses baisers le long de mon torse, mon ventre que je trouvais tropgrassouillet selon moi, puis baissa mon pantalon ainsi que mon boxer.Elle embrassa mon sexe avec de petits bisous. Puis sa langue vint jouer avec mon gland qui avait commencé à perler. Elle me regarda droit dans les yeux, attrapa ma mais droite avec sa main et la posa sur sa tête. Une fois ma main posée sur elle, elle commença à me sucer. Doucement au début, puis, plus Nora me suçait, plus elle accélérait fatih escort le rythme. Je la tenais par les cheveux. Elle me défiait du regard. C’était très très excitant de la voir faire ainsi. Elle me suça encore un peu, puis calma ses mouvements et me dit à l’oreille qu’elle aimait beaucoup ma queue. Elle la trouvait belle. C’était bizarre à entendre parce que pour moi mon sexe est mon sexe et que je ne m’étais jamais posé la question quant à sa beauté. Elle retira son tee-shirt AC/DC et je vis sa petite poitrine blanche.Elle avait deux tétons rose à couper le souffle. Par dessus tout, elle sentait délicieusement bon le monoï. Cette odeur enivrait mes sens et une chaleur se répandait de mon bassin jusqu’à mon sexe. Je la soulevais pour la poser sur la table.Elle était aussi légère qu’une plume. Je l’ai posée puis elle s’est allongée sur le dos et s’est installéepour m’offrir son sexe. Elle avait déjà pris de l’avance sur moi quand elle avait joué avec le gode dema femme et ses lèvres trempées n’attendaient plus que je l’embrasse et que je joue avec son sexe.J’ai léché son sexe. Il sentait bon. Tout en elle me rendait fou de désir et je n’attendais qu’une chose,pouvoir la baiser sauvagement. Je jouais avec son clitoris, pendant qu’elle me caressait les cheveux,et parfois, quand je glissais ma langue profondément dans sa chatte, elle les tirait avec desgémissements qui me rendaient de plus en plus fous.Mes doigts étaient venus à ma rescousse pour se faufiler dans sa chatte et son petit cul. Mon autre main agrippa fermement un sein et fit rouler son téton entre mes doigts. Elle gémissait de plus en plus et chaque instants la rapprochait vers l’orgasme. Elle tirait mes cheveux et me força à la regarder pendant que ma langue et mes doigts jouaient en elle. Mes doigts accélérèrent et je la sentis crispée d’extase. Ma main sur son sein faisait encore son oeuvre puis Nora jouit en quelques secondes. Elle me souriait. Elle avait bien aimé.Elle se releva et reprit mon sexe en bouche quelques secondes puis m’entraîna vers le canapé où elle seposa contre le dossier, les fesses tendues vers ma queue gonflée et prête à exploser. Elle me dit queje pouvais me lâcher, qu’elle était bağcılar escort tout à faite prête à me recevoir. Elle ajouta, quel que soit le trou.J’étais aux anges. Le la pris en levrette. Ma queue claquait fort contre ses fesses. Mes mains sur seshanches m’aidaient à donner du rythme et de la puissance pour que ma queue remplisse Nora le plusprofondément. Mes couilles tapaient entre ses cuisses, sur sa chatte. J’adorais entendre ce bruit. Jeglissais mes mains dans ses longs cheveux roux, et lui caressais doucement. Elle se retourna et mesourit. Elle me dit qu’elle avait envie que je me lâche, que je pouvais me laisser aller. Alors je lui aiattrapé les cheveux et lui mis une fessée d’une puissance que je ne me connaissais pas. Sa fessedevint rouge vif, la marque de ma main la marqua en quelques instants. Elle poussa un énormegémissement de plaisir. Ma main la tenait encore pendant que ma queue la pilonnait. Je sentaischaque goutte de mon sperme monter. La chaleur qui s’était diffusée dans mon bassin au début denos ébats s’était concentrée dans ma queue, dans mes couilles qui allaient dans la chatte de Nora.Elle me dit qu’elle ne préférerait pas que je jouisse en elle. Ou tout du moins, dans son cul si je levoulais. Je lui ai répondu que non, je voulais jouir sur son corps, qu’elle sente la chaleur de monsperme sur sa peau douce. Elle accepta. Je sortis d’elle un peu à regret. Elle prit ma queue remplie desa mouille dans sa bouche pour me réconforter. Puis elle accéléra. Elle me regarda à nouveau droitdans les yeux.Oh que son regard m’excitait encore plus.Puis elle sentit toute ma queue se contracter puis l’enleva de sa bouche et me branla fort avec de longs mouvements. Elle me regardait toujours et me souriait quand elle reçut mon sperme sur elle. L’extase ressentie dans mon bassin, puis ma queue et mes couilles avait fini par jaillir de mon gland par saccades. Le sperme chaud lui inonda le visage et commença à couler sur son corps. Elle continua de me branler jusqu’à la dernière goutte de sperme.Elle lécha mon gland, se releva et m’embrassa. Nos langues se mélangeaient malgré le sperme surson visage. Nora regarda l’heure et me dit qu’il était très tard et que demain elle allait en cours.Elle fila se rhabiller, se nettoyer un peu et revint me déposer un baiser sur les lèvres. Elle me remerciapour cet excellent moment passé et me dit qu’elle ne voulait pas être payée ce soir, mais qu’ellerepasserait bientôt chercher son argent… quand ma femme serait encore en déplacement.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.