La tempête 1

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

La tempête 1Il pleut à plein temps .Je suis sur la route du retour, mon GPS me fait prendre une petite route, je ne sais pas vraiment ou je me trouve. Les averses se succèdent de plus en plus violentes et mes essuie glaces sont à leur vitesse maximale. La tempête annoncée par la météo se prépare, je pensais être rentrée avant, mais j’ai pris du retard. Les bourrasques sont de plus en plus violentes, je roule au pas, pas vraiment rassurée. Alors que je me dis, mais pourquoi n’es-tu pas partie plus tôt, j’aperçois une masse brune au travers de la route. Je frêne, m’arrête. C’est un arbre, il barre complètement le passage. Me voilà bien ! Je ne sais pas où je suis, la route est barrée, il pleut des cordes alors que la tempête vient seulement de débuter.Alors que je cherche en vain à téléphoner, on frappe côté passager, je sursaute .A travers la vitre ruisselante, je vois une jeune femme brune, je lui ouvre. « entrez, vous êtes trempée, qu’ est-ce que faites ici par ce temps ? »« ma voiture est dans le fossé, j’ai voulu éviter l’arbre mais j’ai glissé sur la route mouillée « dit-elle en tremblant .« je n’ai pas de réseau, je ne peux prévenir personne « « moi non plus, vous êtes loin de l’endroit où vous alliez ? « « Il me restait 200 km à peu près « « écoutez d’après mon GPS, nous sommes à 20 km de chez moi , prenez vos affaires dans votre voiture et partons au plus vite, la tempête devrait s’amplifier »« Je ne peux plus ouvrir ma voiture et récupérer quoique ce soit, dit-elle en sanglotant « « Bon nous ne pouvons rester là ,c’est trop dangereux, je vous emmène, « Je fais demi-tour , prends une autre petite route sur la gauche, mon GPS recalcule l’itinéraire.Il me faudra plus d’une heure pour arriver à la maison, j’ai mis le chauffage de la voiture au maximum, mais elle ne cesse de grelotter.Nous arrivons, rentrons, j’ai un mal fou à refermer la porte, pour bien faire pas d’électricité, alors que la nuit va tomber.Je vais lui chercher une serviette et un peignoir.« séchez-vous et mettez le peignoir ,je vais allumer un feu ». Heureusement que nous nous chauffons au bois. Le feu prend rapidement et le salon se réchauffe vite et les flammes l’éclairent.Je récupère les deux grosses lampes de camping avant qu’il ne fasse trop sombre.Elle revient de la salle de bain en peignoir les cheveux encore mouillés. » Allez bursa escort dans le salon vous réchauffer devant le feu, je vais préparer un chocolat chaud ».« Merci, je ne sais vraiment pas ce que j’aurais pu faire si vous n’étiez pas passée « « Oui c’est une chance, car dehors par ce temps-là. …… « « Tenez un bon chocolat, ça va vous réchauffer, je vous laisse un moment, je vais aller prendre une douche »Je prends une douche chaude à la lumière de la lampe posée sur le rebord de la fenêtre et je la rejoins dans le salon, moi aussi en peignoir. « Il est vraiment bon votre chocolat, ça fait du bien « « Vous pouvez aller prendre une douche si vous voulez, il y a encore de l’eau chaude, je ne suis pas sûre que ce soit encore le cas demain matin »« Oui, je veux bien, si ça ne vous dérange pas ! »« Non, donnez-moi vos affaires je vais les mettre à sécher « Elle va dans la salle de bain.,Je pose sur le dos d’une chaise, sa jupe rouge ,son chemisier blanc ,ses collants noirs et un joli string noir en dentelle que je ne peux m’empêcher de sentir, en toute discrétion. Je remets deux bûches et vais m’allonger sur un des deux canapés. La route dans ces conditions m’a exténuée, j’ai mal aux mains et aux avants bras, tellement je tenais fermement mon volant.Je m’endors.Lorsque je me réveille elle est là, devant la cheminée, totalement nue. Elle regarde le feu les mains posées sur la poutre. Elle est superbement belle, des courbes parfaites comme tracées au compas , une taille fine qui tranche avec ses hanches qui s’ arrondissent au-dessus de fesses rondes et lisses, de belles jambes en fuseaux, mais le plus remarquable, le plus merveilleux, c’est cette petite lucarne oblique que forme le bas de ses fesses et le haut de ses cuisses qui s’écartent, laissant une vue magnifique sur la fente séparant ses deux grandes lèvres brunes. Je suis éblouie par sa beauté, elle est parfaite. Je reste un moment à la regarder sans faire de bruit. Mais elle doit se sentir observée et se retourne.« je me suis mise à l’aise , c’est tellement agréable d’être comme cela devant un feu de cheminée, ça ne vous dérange pas « Je ne lui répond pas de suite , je reste à la regarder , elle a de grands yeux en amandes d’ un noir profond , une bouche pulpeuse ,de petits seins pointus aux tétons foncés, un ventre plat, une magnifique toison de escort bursa longs poils noirs qui se regroupent au centre de son pubis.« Non, cela ne me gêne pas du tout, nous sommes entre femmes ! Vous êtes superbement belle. Vous avez certainement faim, je vais aller voir ce que je pourrais nous faire rapidement « «Merci ! Je ne suis pas contre manger un morceau, on pourrait peut-être se tutoyer ! « « Oui, tu as raison »Le vent souffle toujours par bourrasques, entraînant avec lui multitudes de feuilles et même de bout de branche, mais la pluie a cessée.« j’ai de la soupe , du fromage et des gâteaux. ….« Ce sera parfait ! Tu veux de l’aide ? »« Non c’est bon, j’en ai pour cinq mn » Je reviens avec un plateau, les deux bols de soupe ……..Elle s’est assise sur le peignoir les jambes sur le côté, les flammes éclairent son visage, son torse, ses seins d’une douce lumière jaune. « Assieds-toi à côté de moi, donne le plateau, je vais le poser juste devant.Je m’assoie à ces côtés, et prend mon bol de soupe que je me mets à boire.Elle en fait autant !« Tu ne veux pas te mettre à l’aise comme moi ? « « si ! Après tout ….. « J’enlève le haut de mon peignoir, le laisse glisser sur mes jambes repliées. Elle vient l’écarter au sol mettant à nu mon ventre et mes cuisses, puis elle remet le bol à sa bouche.Nous mangeons en silence, enfin presque, il y a le sifflement du vent et le crépitement du feu.Puis nous papotons, elle me parle d’elle, de ces études. …….. Je lui parle de moi …….« Faut que je te dise quelque chose »« Oui »« je t’ai dit que j’allais chez une amie, ce soir, en fait je la vois pour quelque chose de précis, tu vois ? « « Non, pas vraiment ! »« Je suis lesbienne ! tu vois maintenant ? »« Oui, enfin j’imagine ! »« Ça te choque pas ? «« Non du tout, pourquoi ? « « Ben pour te remercier, je pourrais peut être. … enfin si tu veux ! « « Tu n’as pas à me remercier ……. Mais peut être que ……… ! »Elle ne perd pas un instant, se met sur les genoux, m’enlace et m’embrasse fougueusement. Ses mains parcourent mon dos et mes reins. Je me redresse moi aussi sur les genoux et la serre contre moi, écrasant ses seins contre les miens. Nous nous embrassons à pleine bouche, nos langues tournant l’une autour de l’autre. Mon excitation croit rapidement et je sens déjà mon entre jambe s’humidifier. Je caresse ses fesses fermes bursa escort bayan et douces, elle fait de même avec les miennes, nos ventres, nos pubis se cherchent dans de lents mouvements de nos hanches.« Viens ! Allonge-toi ! J’ai envie de te lécher le minou et de t’entendre gémir ! J’adore ça » Elle se lève et prends deux coussins, m’en tend un. Je m’allonge sur le peignoir un cousin sous la tête, elle me demande de me soulever légèrement et place l’autre sous mes reins. Et sans perdre de temps elle plonge sa tête entre mes cuisses. Sous l’effet de la surprise et du plaisir soudain que me procurent ses caresses buccales, je gémis, instantanément. Elle me mange littéralement, sa langue me lèche sans répits sa bouche me suce, m’aspire, elle me pénètre de son nez, de sa langue et dès lors qu’elle s’active plus précisément sur mon clito, le plaisir envahit mon ventre, mon corps tout entier se tend, je Jouis sans retenue aucune, laissant ma gorge exprimer l’état de jouissance dans lequel me met ce fabuleux orgasme.Je redescends doucement de mon petit nuage en desserrant l’étreinte de mes cuisses sur son visage. Elle se redresse me regarde, les yeux pleins d’étoiles, le bas du visage tout brillant de ma liqueur, elle me sourit.« A moi maintenant, prends ma place «.Elle ne se fait pas prier s’allonge sur le peignoir et me présente son minou. Je lui écarte bien les jambes en appuyant sur ces genoux. J’admire sa magnifique chatte dans son écrin de poils noirs brillants et déjà collés de mouille. Ses petites lèvres brunes se décollent doucement, me laissant découvrir son intérieur rose vif, tout brillant de cyprine. J’y introduis ma langue, le plus loin possible, mon nez flirtant avec son clito, elle gémit dès ce premier contact. Je lèche sa délicieuse fente de bas en haut, recommence en accélèrent la cadence à chaque fois, m attardant sur son clito que j’aspire et fais rouler du bout de la langue. J’appuie de plus en plus mes caresses comme si je voulais rentrer le bas de mon visage dans son vagin. Quand je sens et entends qu’elle est sur le point de jouir, je m’active sur son clito. A ce moment elle prend ma tête entre ses mains en l’appuyant fort, contre son intimité, quelques mouvements brusques du bassin, un instant de silence et elle jouit en poussant un long cri aigu.Elle reste là un moment sans bouger, me laissant l’admirer ! Je suis sous le charme ! Heureuse ! Comblée, alors que ce n’est qu’un début.Elle se redresse, vient m’embrasser tendrement !« Tu as des jouets ? »« Des sex toys ? Oui dans la chambre en haut «

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.