devenu l’amant d’une ancienne rencontre

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

devenu l’amant d’une ancienne rencontrej’ai longtemps été avec une fille prénommée Christine, qui m’a quittée pour un plus jeune que moi de 12 ans et neveu de l’un de mes amis … il y à 4 ans, à la rentrée au travers des réseaux sociaux, je reçois une invitation d’un prénommé Cyril (c’est son vrai prénom), qui me dit m’avoir connu avec Christine, plutôt elle que moi, il y a de nombreuses années.Intéressant… Elle lui avait donc parlé de vous, lui avait donné votre identité… Moi je n’ai jamais reçu ce genre d’initiative, il a toujours fallu que je les provoque…il me dit habiter tout à coté d’Avignon.par curiosité, j’accepte la mise en relation … je vois son âge, 74 ans,… je me dis qu’il est quand même âgé, mais comme je sais que Christine a toujours eue un sacré penchant pour les h plus âgés qu’elle, je n’ai pas été surpris.quelques jours plus tard, il me réponds, et m’invite à boire un verre chez en sortant du travail puisque ce n’est pas très loin.je pars donc un peu plus tôt du travail pour arriver chez lui vers 19H.je sonne, il m’ouvre, et je découvre un h grand, mince, portant des lunettes, et très bien habillé, pantalon, chemise stricte, sa tête me dit quelque chose, mais bon.Il fallait s’attendre à ce type d’homme… Les rustres sont souvent moins enclins à ce genre de confidences (sauf après avoir quelques verres dans le nez… J’en sais quelque chose…) A raconteron s’assoit dans le salon, on boit un verre, et il commence à me parler de notre rencontre il y avait près de 30 ans … (j’en avais 25 à l’époque et Christine 23)c’était à l’époque sur Montpellier, où nous avions fini quelques soirées avec lui, au départ une rencontre de bar de nuit … bref, nous avions un peu de naturisme ensemble, fait des plans à trois ..Personnellement une seule expérience du naturisme, quand j’étais jeune (je vous raconterai), mais Evelyne va chaque année à Euronat avec une amie (je vous raconterai aussi). Que de choses encore à raconter !je lui ai dis que j’étais marié, mais pas avec Christine, et que cette période (bénie) était révolue pour moi, il a eu l’air très déçu, et là, j’ai compris pourquoi il avait cherche à me contacter …C’est toujours plus excitant de faire des révélations au cocu…il a changé de sujet, on a parlé de nous, dans un ennui total, il nous ressert, puis il est revenu sur le sujet qui l’intéressait, me racontant que lui avait vécu pendant de nombreuses années en partenaire d’un couple dont il était l’amant (des deux a t’il précisé), et qu’il était toujours un fervent adepte du naturisme, et qu’il avait passé de nombreuses journées à bronzerà la plage erzincan escort de l’Espiguette, près de Port Camargue.Là, il doit manquer quelque chose ? Je ne comprends pas…je me suis rappelé que dans nos parties à trois, il avait été … disons plutôt actif avec moi … dans la discussion je lui glisse que je me rappelais de son coté bi dans nos rencontres et que son expérience en amant d’un couple ne me surprenait pas de lui.Il me dit qu’il est seul depuis un petit moment, et qu’il évite des relations sans lendemain pour éliminer tous risques …en nous resservant un troisième verre, il rebondit là-dessus et me demande si j’ai toujours mon coté “bi” … je lui ai répondu que je n’avais pas eu d’expériences “bi” depuis des années (je mentais) … il continue … “et cela ne te manques pas ?” il est vrai que j’aimais bien ce type de relation, je le lui dis … et lui de dire … “et si une occasion se présentait, tu accepterait ?”moi : “pourquoi pas ! tout dépends des circonstances”lui : “si je me rappelle bien tu étais assez doué … pour sucer”moi : “merci, mais cela fait longtemps que je n’ai pas pratiqué” (faux)lui : “mais tu en as toujours envie?”moi : “tout dépends des circonstances, et avec qui …”et là il se lève, part du salon et me dit “je reviens”j’en profite pour finir mon verre (je me dis “le dernier, j’ai de la route à faire”)et je vois revenir Cyril, …il n’a plus sur lui que sa chemise entièrement ouverteeffectivement, il est intégralement bronzé, ses poils blancs ressortent, et même sa bite qui balance avec ses pas et très brune …il s’approche de mon fauteuil, à venir se coller contre mon épaule, je tourne la tête vers lui, j’ai sa bite devant mon visage, longue au repos, de bonne dimension, avec un long prépuce qui couvre le gland.je ne me rappelle pas avoir senti sa main prendre ma tête et m’amener vers sa queue, toujours est-il que je me suis retrouvé à aspirer sa bite avec ma bouche.pour être plus à l’aise, je lui dit que je vais me mettre à genoux.je m’exécute, il me demande de quitter ma chemise, je la défais, la quitte, sans lâcher sa bite qui a bien grossi.il se penche, et avec ses doigts, il se saisit de mes tétons, je rechigne, il me dit “ils sont beaux tes tétons”, curieusement, j’y trouve du plaisirje suis dans son séjour, à genoux en train de faire une pipe à un vieux de 74 ans, cela m’excite, je me sens bander dur, mais je suis tellement excité par ce que je fais que je n’ai même pas envie de me branler …cela dure un bon moment, je le pompe, je m’applique, cela me plait, il me parle, me complimente sur ma façon de le sucer.il erzurum escort me prends la tête entre ses mains, il est en train de monter, d’un coup il se met à m’insulter, il me traite de salope, de bonne suceuse, il s’excite, pour finir par sortir de ma bouche et se branler, “tends tes mains salope”, je tends mes mains, son jus coule dans la paume de mes main … il part vers sa cuisine, revient avec du sopalin qu’il me tends.j’essuie son foutre.je me relève sans rien dire, lui “tu es une bonne pompeuse”, mais tu as des progrès à faire … tu reviens quand tu veux …je demande où se trouve la salle de bains, j’ai besoin de me rafraichir la bouche … puis je me rhabille, “bon, je vais y aller”, je me dirige vers la porte, avant de l’ouvrir, il me met la main au cul, en me serrant un globe, m’embrasse dans le cou, et me glisse à l’oreille “tu reviens quand tu veux ma salope !”.s’en est suivi un échange d’emails, dont je suis à l’initiative, et la semaine suivante, je suis à nouveau retrouvé à genoux devant Cyril, à lui faire une pipe …et depuis, chaque semaine (ou presque, sauf fêtes jours fériés et congés) je vais chez lui pour sucer sa bite et me faire triturer les tétonspetit à petit, les choses ont progressé : au fil du tempsje lui ai demandé de m’insulter tout le long de mes fellations, il l’a fait, “salope” pute” pompeuse” bouffeuse de bites” … un jour, par email, je lui ai demandé par email de me traiter de connasse”, il me m’insulte, un flot d’insultes sans discontinuer tout le long de la séance, je dois lui répondre comme une salope, maintenant je signe mes emails “ta pute gratuite” ou “ta grosse pute”je le suce sans mettre les mains, il a très vite voulu me baiser la bouche, jusqu’au fonds de la gorge, jusqu’à l’étouffement, j’adore cela, je salive beaucoup dans ses moments, depuis, je me suis mis à gober ses couilles et houer avec ma langue quand elles sont emprisonnées dans ma bouche, il y prends un plaisir énormepour mes tétons, j’ai commencé à les entrainer en dehors de nos séances, afin de ne plus (ou avoir moins) mal … je me met des pinces à linge dès que je peux, avec des poids si possible, si non je me les taquine maintenant à longueur de journée, je me suis même fabriqué des pinces plates en récupérant celles d’un cintre à jupes (pour ceux qui connaissent, volé dans un hôtel mercure), je me suis acheté des pinces et accessoires pour tétons dans un sexshop, j’arrive équipé pour que mes tétons soient tout de suite très sensibles pour le maximum de plaisir> j’avais vu un porno “J&Ml” dans lequel une grosse se faisait tirer dans ısparta escort une cave, et demandait un de ses baiseurs “claques moi le cul !”, je lui ai dit la même phrase, il s’est régalé, moi aussi, depuis, c’est à chaque rencontre qu’il me claque le culje suis longtemps resté pantalon bouclé, ceinturé, très rapidement, je me suis mis des liens à la base de la bite, comme une castration, pour éviter de bander, le résultat a été à l’opposé, je bande comme un cerf, maintenant, je me branle en le suçant, mais je dois ralentir pour ne pas jouir trop viteil n’arrêtait pas de me toucher le cul, je n’avais pas envie, je ne voulais que le pomper comme une salope : depuis ado, je me suis toujours introduit des objets ou godes dans l’anus, en y prenant grand plaisir, et cela depuis l’adolescence, j’ai, disons, l’anus “souple” mais je gardais cela pour moi, l’été dernier, j’étais seul en semaine, je lui ai envoyé un message, “je peux venir ce soir chez toi te faire un show …” il a dit oui, je suis parti chez lui, avec deux godes (ceux de mon couple) et deux belles courgettes, (avant de partir j’avais entraîné mon anus pendant une heure), arrivé chez lui, je me suis mis nu, à quatre pattes, cul ouvert vers lui, me suis mis du gel sur le trou, et me suis enculé devant lui. (là aussi inspiré par des vidéos d’une femme – Tina de Nîmes – que je trouve excitantes) il est venu m’écarter les fesses pour que la plus grosse courgette puisse entrer, m’a claqué le cul, regardé mon anus tout ouvert, mis ses doigts pour me fouiller le cul, son fantasme est de me fister … je m’entraîne … mais ce ne sera pas évident.dès que j’arrive chez lui, je me met à genoux, je gobe sa bite, quitte le haut pour lui offrir mes tétons, et baisse mon pantalon pour libérer ma bite gonflée, après la première gorge profonde, j’ai énormément de salive, dont je m’enduis l’anus, au début pour me doigter, puis pour que lui me doigte ou m’enfile une des courgettes ou objets que j’amènedepuis un mois, après avoir bien été ouvert par ses doigts et objets, il m’encule plusieurs fois par séance, et ce sont les seuls moments ou je ne le suce pas, mais il m’enfonce ses doigts dans la bouche, et je passe ma langue entre eux….. j’ai sucé pour la première fois à 15 ans, après-midis entre copains à regarder des revues pornos, la première fois, on était trois, on se branlait côte à côte, puis on s’est dit que se serait meilleur avec la main d’un autre, moi qui était au milieu, ai pris une bite dans chaque main, j’ai trouvé cela excitant, et celui chez qui on était à lancé l’idée que l’un (lui) donne du plaisir à un autre avec sa bouche, il m’a sucé, puis ce fut mon tour … j’ai tout de suite aimé … j’ai sucé l’autre également.nous avons renouvelé souvent ces après-midi à 2, 3 ou 4, durant lesquels c’est finalement moi qui suçait mes camarades …

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.